Show Menu
Recherche Avancée

Chocolat Klaus

Chocolat Klaus
  
Chocolat Klaus / Delecta
  
Chocolat Klaus/ Delecta (petit format)
  
Chocolat Klaus (Petit format)
  

Titre

Chocolat Klaus

Sujet

Chocolat

Description

Une amazone, à la robe et au chapeau verts, caracole sur un cheval rouge.

Source

1903007Z0 : Poster Auctions International, Inc.
1903007Z1 : Collection particulière
1903007Z2 : Musée des Arts Décoratifs, Paris
Département de la Publicité et du Design Graphique
1903007Z3 : Poster Auctions International, Inc.

Éditeur

"Imp. P. VERCASSON & Cie, 43 rue de Lancry PARIS"

Date

1903

Relation

Langue

Français

Type

Lithographie

Identifiant

1903007Z0, 1903007Z1, 1903007Z2 et 1903007Z3

Dimensions hors tout (cm)

1903007Z0 : 160 x 116
1903007Z1 : 162 x 118
1903007Z2 : 141 x 100
1903007Z3 : 137 x 97

Signature

1903007Z0, 1903007Z1, 1903007Z3 : En haut à gauche
1903007Z2 : Datée, en haut à gauche

Nombre de lé(s)

1903007Z0, 1903007Z1, 1903007Z2 et 1903007Z3 : 1

Remarque

Cette affiche marque un tournant dans les techniques publicitaires. C'est la première fois que l'on ose représenter un cheval dans une couleur artificielle, et que l'on fait la promotion d'un produit en lui associant une idée et non l'objet lui-même.

« Pour le bon renom du produit ou de l’objet que l’affiche représente, je crois que l’impression brusque qu’elle produit ne doit jamais être bouffonne, satirique ou humoristique, mais elle peut être amusante ou spirituelle. J’ai tenté de définir par un mot le sentiment auquel j’ai soumis toutes mes compositions : je ne sais pas s’il le désigne bien, mais je le qualifie de « comique mathématique »… L’affiche du chocolat Klaus – une femme vêtue d’une longue tunique verte sur un cheval rouge se détachant en fond noir- a été pour moi la première de ce genre. Elle fut une obsession, mais j’estime qu’elle avait rempli son but, puisque les résultats obtenus par la maison furent concluants et que beaucoup de gens demandaient le chocolat du « cheval rouge ». Elle marque du reste la deuxième étape de mon évolution. C’est à elle que je dois d’avoir pu faire accepter l’idée qui me hantait depuis longtemps et qui était de dessiner des affiches établies en raison de leur véritable objet. Mais si les commerçants ou les industriels reculent souvent devant des idées nouvelles, ils ne résistent pas aux résultats financiers. Devant ce fait brutal ; le succès, il me fut permis de faire adopter ma formule et certains, des plus rebelles au début, vont maintenant jusqu’à leur conservation. » Cappiello, 1907 L’Affiche Moderne

« Je dois vous dire tout d’abord que les opinions de M. Cappiello m’ont totalement séduit. Il a mille fois raison quand il dit que l’affiche doit être une tache qui force de loin l’attention du passant. D’autre part, faire de la réclame à un chocolat avec un cheval, et surtout un cheval rouge, c’est tout simplement génial. Seulement, j’aurais préféré que cela fût réservé au chocolat Poulain. Quant à la femme verte qui est sur un cheval, elle s’impose : le cheval est rouge…de colère ; donc, la femme est verte…de peur. C’est clair comme le jour, et était d’ailleurs obligatoire, le vert étant la couleur complémentaire du rouge. » La Sorte, 25 mai 1907